VMC : renouveler l'air !!

27 décembre 2016

Principe de la VMC Obligatoire depuis 1983 dans les logements neufs, cet équipement renouvelle l'air en permanence dans l'ensemble de la maison grâce à un groupe d'extraction. Ce dernier évacue l'air vicié via des bouches situées dans les pièces humides (toilettes, salle de bains, salle d'eau, cuisine). L'air récupéré est rejeté à l'extérieur par une ouverture créée dans la toiture. L'air frais est amené dans la maison grâce à des entrées situées en partie haute des fenêtres des pièces de vie comme le salon et les chambres. La VMC contribue aussi à la préservation du bâti en évacuant l'humidité occasionnée par la cuisine, l'utilisation de la salle de bains sans oublier la respiration. On estime qu'une famille composée de quatre personnes ne produit pas moins de douze litres de vapeur d'eau par jour. En cas d'absence de VMC ou d'une installation défectueuse, la condensation se forme sur les fenêtres, provoquant l'apparition de moisissures sur les murs. Dernier point : la VMC participe à la maîtrise de la consommation énergétique de la construction. Le débit d'air circulant dans la maison est calibré pour minimiser la consommation de chauffage nécessaire à l'air extérieur froid qui doit être réchauffé.

Les types de VMC : La VMC simple flux hygroréglable. Elle adapte le débit d'air en fonction de l'humidité détectée dans la pièce. Plus la teneur en eau est élevée, plus le groupe d'extraction augmente son débit pour évacuer l'humidité. Inversement, la vitesse du groupe diminue dès que cette dernière s'estompe, ce qui limite la consommation énergétique. Cette diminution est d'autant plus importante que les groupes d'extraction fonctionnent avec des moteurs micro-watts basse consommation. La VMC double flux Peu répandue pour le moment dans l'habitat en raison de son coût élevé (3 500 à 4 000 €), la double flux présente de nombreux atouts. Ce dispositif récupère les calories de l'air intérieur vicié via un échangeur thermique - jusqu'à 90 % pour les produits les plus performants - pour réchauffer l'air ambiant. À la clé, un air de 18° C si la maison est très bien isolée, ce qui limite considérablement les besoins en chauffage.

 L'installation s'effectue facilement lors de la construction de la maison. Le groupe est le plus souvent implanté dans les combles, voire parfois dans le cellier. Les conduits d'air sont placés entre l'isolant et la plaque de plâtre lors de l'isolation. Il est possible de placer les conduits dans un faux plafond. Si vous faites installer une VMC double flux, mieux vaut la placer dans le volume chauffé pour bénéficier d'une installation performante. La Maison des Travaux Angers vous accompagne pour votre projet de chauffage.

Contactez-moi au 06.07.13.43.99 ou venez directement me rencontrer à mon agence situé 59 avenue Pasteur. Votre courtier en travaux, Franck Le Brun.

Nos derniers conseils et infos

ECO

En savoir plus : Qu'est-ce que l'éco-prêt à taux zéro ?

Eco-prêt.   La loi de finance pour 2009 (article 99) a instauré...

LIRE LA SUITE
S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER